Conditions générales de vente d'emplify Switzerland GmbH

Conditions générales de vente d’emplify Switzerland GmbH

1 Champ d’application

  1. Les présentes conditions générales de vente (« CGV ») s’appliquent exclusivement. Vous trouverez nos prestations dans le domaine des offres d’emploi (prestations médiatiques, gestion de campagnes, multiposting, graphisme, texte), du marketing du personnel et de l’employer branding (création et maintenance de sites web, landing pages, prestations graphiques et textuelles pour les médias sociaux, impression, en ligne), y compris les prestations de conseil qui s’y rapportent (ensemble nos « Prestations« ) que nous, emplify Switzerland GmbH, Oberallmendstrasse 18, 6300 Zoug, en tant que mandataire, mettons en œuvre pour vous en tant que mandant (« Client« ).
  2. Les conditions du client contraires, supplémentaires ou divergentes des présentes CGV ne font pas partie du contrat, à moins que nous n’ayons expressément approuvé leur validité. Nos CGV s’appliquent également lorsque nous exécutons une prestation sans réserve en ayant connaissance de conditions contraires ou divergentes du client.
  3. Nos CGV ne s’appliquent que si le client exerce une activité commerciale (quelle que soit sa forme juridique), est une personne morale de droit public ou est titulaire d’un fonds spécial de droit public.

2 Offres, prestations

  1. Sauf accord contraire, nos offres de conclusion de contrat sont gratuites.
  2. Sauf disposition contraire dans l’offre, nous sommes liés par notre offre pendant une durée de quatre semaines.
  3. Nous nous réservons la propriété et/ou tous les droits d’utilisation (en matière de droits d’auteur) de toutes les offres et devis que nous avons remis, ainsi que des illustrations, calculs, prospectus, catalogues, modèles et autres documents et moyens auxiliaires mis à la disposition du client. Le client n’a pas le droit de rendre ces documents accessibles à des tiers, ni en tant que tels ni en termes de contenu, de les communiquer, de les utiliser lui-même ou par l’intermédiaire de tiers, de les faire utiliser ou de les reproduire sans notre accord exprès.
  4. Le contenu et l’étendue des prestations que nous devons fournir ainsi que la description concrète des prestations résultent de notre offre ou des autres documents qui y font référence (cahier des charges, documentation, etc.).

3 Collaboration, obligation de coopérer du client

  1. Les parties collaborent en toute confiance. Si l’une des parties constate que les informations et les exigences, qu’il s’agisse des siennes ou de celles de l’autre partie, sont erronées, incomplètes, ambiguës ou inapplicables, elle en informe immédiatement l’autre partie, ainsi que des conséquences dont elle a connaissance. Les parties rechercheront alors une solution conforme à leurs intérêts et s’efforceront d’y parvenir, le cas échéant, conformément aux dispositions relatives aux modifications des prestations.
  2. Les parties peuvent désigner l’une pour l’autre des personnes de contact et leurs suppléants, qui dirigent de manière responsable et compétente l’exécution des obligations contractuelles pour la partie qui les désigne. Les parties doivent se communiquer sans délai tout changement concernant les personnes désignées. Jusqu’à la réception d’une telle communication, les interlocuteurs précédemment désignés et/ou leurs remplaçants sont considérés comme autorisés à faire et à recevoir des déclarations dans le cadre de leur pouvoir de représentation actuel.
  3. Le client s’engage à collaborer au traitement de la commande. Il doit notamment nous fournir toutes les pièces justificatives conformément à l’article 5, paragraphe 1, de la loi sur la protection des données. 1 ainsi que tout autre document, donnée, information, et contact nécessaire à l’exécution de la prestation, dans les délais impartis et gratuitement.
  4. Les autres obligations de coopération du client découlent de l’offre correspondante. En l’absence d’accord contraire, le client effectue les actes de coopération à ses frais.
  5. Les actes de coopération que le client doit accomplir constituent des obligations accessoires et non de simples obligations. Nous pouvons facturer séparément, au tarif horaire convenu ou, en l’absence d’accord, au tarif horaire en vigueur, un éventuel surcroît de travail dû à une exécution non conforme ou tardive de l’obligation de coopérer. Nous nous réservons le droit de faire valoir d’autres prétentions ou droits.
  6. Le client est lui-même responsable de la sauvegarde de ses données.

4 Direction du projet

  1. Sauf mention contraire dans l’offre, la direction et la responsabilité du projet nous incombent.
  2. Les parties contractantes se désignent mutuellement des personnes de contact et leurs suppléants, qui dirigent de manière responsable et experte l’exécution des obligations contractuelles pour la partie contractante qui les désigne.
  3. Les parties doivent se communiquer sans délai tout changement concernant les personnes désignées. Jusqu’à la réception d’une telle communication, les interlocuteurs précédemment désignés et/ou leurs remplaçants sont considérés comme autorisés à faire et à recevoir des déclarations dans le cadre de leur pouvoir de représentation actuel.
  4. Nous prenons en charge la direction du projet conformément à l’art. Abs. 1, notre interlocuteur est le chef du projet et est donc responsable de toutes les questions qui se posent pendant le projet ainsi que de la demande et de la réception de toutes les informations et autres actes de collaboration dus par le client.
  5. Les interlocuteurs se concertent à intervalles réguliers sur les progrès et les obstacles rencontrés dans la mise en œuvre du contrat, afin de pouvoir, le cas échéant, intervenir pour orienter l’exécution du contrat.
  6. Les modifications convenues des prestations doivent être documentées par le chef de projet et confirmées par écrit par le client.

5 Mise à disposition par le client

  1. Dans la mesure où le client nous cède des vidéos, des morceaux de musique, des textes, des images, des logos, des dessins, des données, des modèles, des documents, etc. (« mises à disposition ») en vue de leur utilisation dans le cadre de l’exécution de nos prestations, il garantit que ces mises à disposition sont exemptes de vices et que leur cession ainsi que leur utilisation ne violent pas les droits de tiers, les lois ou les prescriptions applicables ou les dispositions des présentes CGV.
  2. Sauf convention contraire expresse, le client est lui-même responsable du respect des obligations envers les sociétés de gestion collective (telles que la GEMA ou VG-Wort), en particulier des éventuelles obligations de déclaration, de l’obtention des autorisations correspondantes ainsi que du versement des redevances en ce qui concerne ses mises à disposition.
  3. Ses actes de coopération comprennent notamment la mise à disposition en temps utile d’informations, de collaborateurs spécialisés, de moyens et de connexions de communication ainsi que de matériel et de logiciels, et l’accès aux locaux dans la mesure où cela est nécessaire.
  4. Le client ou ses concédants de licence conservent les droits de propriété intellectuelle sur les fournitures du client. Le Client nous accorde par la présente (ou nous procure par l’intermédiaire des détenteurs respectifs des droits de propriété intellectuelle) un droit d’utilisation non transférable, non exclusif, mondial et libre de droits sur les Fournitures du Client pour la durée du Contrat, dans le but de remplir nos obligations en vertu du présent Contrat.

6 Demandes de modification du client

  1. Si le client souhaite modifier l’étendue des prestations que nous devons fournir, telle que définie dans le contrat, après la conclusion du contrat, il nous fera part de son souhait de modification par écrit. La suite de la procédure est régie par les dispositions suivantes.
  2. Nous pouvons renoncer à la procédure décrite aux paragraphes 3 à 9 et exécuter directement les prestations, ceci s’applique en particulier aux demandes de modification qui peuvent être examinées rapidement et probablement mises en œuvre dans un délai de 2 heures ouvrables.
  3. Le client est autorisé à retirer son souhait de modification à tout moment jusqu’à la fin de la procédure de modification ; la procédure de modification engagée prend alors fin.
  4. Nous examinons les conséquences de la modification souhaitée, notamment en termes de rémunération et de délais. Si nous reconnaissons que des prestations à fournir actuellement ne peuvent pas être exécutées ou ne peuvent l’être qu’avec retard en raison de la vérification, nous en informons le client et lui signalons que la demande de modification ne peut continuer à être examinée que si les prestations concernées sont reportées pour une durée initialement indéterminée. Si le client donne son accord pour ce report, nous procédons à l’examen de la demande de modification.
  5. Après examen de la demande de modification, nous exposerons au client les conséquences de la demande de modification sur les accords conclus. L’exposé contient soit une proposition détaillée pour la mise en œuvre de la demande de modification, soit des informations sur les raisons pour lesquelles la demande de modification n’est pas réalisable.
  6. Les parties contractantes se concerteront immédiatement sur le contenu d’une proposition de mise en œuvre de la demande de modification et annexeront le résultat d’une concertation fructueuse au texte de la convention à laquelle la modification se rapporte, sous forme d’avenant.
  7. Si aucun accord n’est trouvé ou si la procédure de modification prend fin pour une autre raison, l’étendue initiale des prestations reste inchangée. Il en va de même si le client n’est pas d’accord avec un report des prestations pour poursuivre l’examen conformément au paragraphe 2.
  8. Les dates concernées par la procédure de modification sont reportées en tenant compte de la durée de l’examen, de la durée du vote sur la proposition de modification et, le cas échéant, de la durée des demandes de modification à effectuer, augmentée d’un délai de démarrage raisonnable si nécessaire. Nous communiquerons les nouvelles dates au client.
  9. Le client doit prendre en charge les dépenses occasionnées par la demande de modification. Cela comprend notamment l’examen de la demande de modification, l’établissement d’une proposition de modification et les éventuels temps d’arrêt. Si les parties ont convenu de tarifs journaliers, les dépenses sont calculées sur la base de ces tarifs ; dans les autres cas, elles sont calculées sur la base de la rémunération habituelle du preneur d’ordre.

7 Délai de livraison

  1. Sauf accord contraire, nos délais et dates de livraison se réfèrent au moment de la transmission de nos prestations au client.
  2. Nous sommes autorisés à effectuer des livraisons ou des prestations partielles, dans la mesure où cela est acceptable pour le client.
  3. Nous informerons le client de tout retard de prestation dès que nous en aurons connaissance. Nous ne sommes pas responsables des retards de prestation dus à des cas de force majeure (p. ex. grèves, lock-out, dispositions administratives, perturbations générales des télécommunications, etc.) et à des circonstances relevant de la sphère d’influence du client (p. ex. non-exécution en temps voulu d’un acte de coopération, retards dus à des tiers imputables au client, etc. d’une période de démarrage raisonnable. Cela s’applique également aux problèmes d’approvisionnement, de fabrication et autres problèmes de livraison de nos fournisseurs dans le cadre d’une opération de couverture, dont nous ne sommes pas responsables. Nous nous réservons le droit de faire valoir d’autres prétentions ou droits, notamment en cas de retard de réception de la part du client.
  4. En cas de retard de prestation, le client est en droit de résilier le contrat après l’expiration infructueuse d’un délai supplémentaire raisonnable assorti d’une menace de refus, que le client nous a fixé après la survenance du retard de prestation.
  5. Les droits du client à des dommages-intérêts ou au remboursement de dépenses vaines en cas de retard de prestation dont nous sommes responsables n’existent pas et sont totalement exclus.

8 Validation par le client ; réception des travaux ; corrections

  1. Avant toute publication ou reproduction d’une prestation médiatique (annonce d’emploi, affiche, flyer, etc.), nous transmettrons la prestation que nous devons au client pour vérification et approbation par le client. Le client doit immédiatement libérer notre prestation par écrit. Un e-mail suffit à la forme écrite. Jusqu’à la validation par le client, nous ne sommes pas tenus de fournir d’autres prestations consécutives.
  2. Dans la mesure où nous sommes redevables d’un résultat de travail déterminé (« prestation d’entreprise »), le client est tenu d’accepter notre prestation après que nous lui avons notifié son achèvement et que nous l’avons rendue accessible. Si le client considère que les prestations fournies ne sont pas conformes pour l’essentiel au contrat, il doit nous faire part de ses réclamations dans un délai de deux semaines à compter de la mise à disposition des prestations. Si le client ne formule aucune réclamation dans le délai susmentionné, la réception est considérée comme tacitement accordée. Nous attirerons particulièrement l’attention du client sur l’importance de son comportement lors de l’annonce de l’achèvement.
  3. Pour les prestations de création, une boucle de correction est incluse dans la contrepartie convenue, sauf définition contraire dans l’offre.

9 Rémunération et paiement

  1. La rémunération est déterminée par l’offre correspondante.
  2. Sauf indication contraire dans notre offre, la rémunération convenue avec le client s’entend hors frais de déplacement et autres frais externes occasionnés, qui doivent être indemnisés séparément et à hauteur de leur montant effectif.
  3. La TVA légale n’est pas comprise dans le prix et est indiquée séparément sur la facture au taux légal en vigueur à la date de facturation et est à la charge du client.
  4. Sauf accord contraire, la rémunération est due et payable sans déduction dans les 10 jours civils suivant la facturation (la réception par le client fait foi). La date de paiement est déterminée par la date de réception chez nous ou chez le client. le crédit sur notre compte bancaire.
  5. A l’expiration du délai visé à l’alinéa 4 ci-dessus, le client est automatiquement en retard de paiement ou en défaut de paiement sans mise en demeure. les retards de paiement. En cas de retard de paiement, le client doit payer des intérêts de retard au taux de 5 (cinq) pour cent par an. à payer. Nous nous réservons le droit de faire valoir d’autres dommages.
  6. Nous sommes en droit de n’exécuter ou de ne fournir les prestations encore en suspens que contre un paiement anticipé ou une garantie si, après la conclusion du contrat, nous avons connaissance de circonstances susceptibles de réduire considérablement la solvabilité du client et qui mettent en péril le paiement de nos créances ouvertes par le client dans le cadre de la relation contractuelle concernée.

10 Droits d’utilisation, publicité

  1. Nous accordons au client les droits d’utilisation nécessaires pour l’objectif concret respectif du contrat sur les versions finales de nos résultats de travail créées pour le client. Sauf accord contraire, seul un droit d’utilisation simple ou une licence simple est accordé(e) sur les résultats du travail. transféré. En outre, les droits d’utilisation sont limités au territoire suisse. Les droits d’utilisation n’incluent pas le droit de retransmission à des tiers. Un accord séparé avec nous est nécessaire à cet effet.
  2. Les droits d’utilisation susmentionnés sur les versions finales des résultats de notre travail ne sont transférés au client qu’après le paiement intégral de notre prestation. Jusqu’au paiement intégral de la rémunération, nous tolérons une utilisation par le client à titre révocable. Si le client est en retard de paiement, notre tolérance d’utilisation prend automatiquement fin.
  3. Nos projets et les versions finales des résultats de notre travail ne peuvent être ni modifiés ni imités en tout ou en partie sans notre accord exprès. Nous ne sommes pas tenus de remettre au client des données brutes ou du matériel brut (« données brutes ») de données ou de maquettes d’impression. Si nous publions des données brutes, nous en conservons les droits d’utilisation. La transmission des données brutes à des tiers ainsi que toute modification ou traitement ultérieur des données brutes nécessitent notre accord écrit exprès et séparé.
  4. Nos adresses et interlocuteurs communiqués ou portés à la connaissance du client dans le cadre de la collaboration (en particulier : personnes de contact, adresses e-mail, adresses, numéros de téléphone et/ou de fax) ne peuvent être utilisées par le client qu’avec notre accord exprès, pendant la durée de la collaboration et uniquement dans la mesure où cela est nécessaire pour celle-ci. Elles ne doivent pas être rendues accessibles à des tiers ni portées à leur connaissance d’une autre manière.
  5. Nous avons le droit d’être cités en tant qu’auteurs sur les copies.
  6. Nous pouvons citer le client comme référence sur notre site web ou dans d’autres médias et publier un communiqué de presse sur la mission avec le client. Nous conviendrons d’un communiqué de presse avec le client avant sa publication. Nous sommes autorisés à utiliser les résultats de notre travail pour notre propre publicité.

11 Violation des droits de propriété intellectuelle

  1. Le client nous informera immédiatement des droits de tiers invoqués.
  2. En cas de violation des droits de propriété intellectuelle, nous sommes en droit – sans préjudice des droits à dommages et intérêts éventuels du client – de procéder à notre propre choix et à nos propres frais, en ce qui concerne la prestation concernée, à une vérification de la conformité avec les dispositions de la loi sur les brevets.
    (a) de procéder, après accord préalable avec le client, à des modifications de la prestation qui garantissent qu’il n’y a plus de violation des droits de propriété intellectuelle ou
    (b) d’acquérir les droits d’utilisation nécessaires pour le client.

12 Droits résultant de la constatation de défauts dans les travaux

1) Dans la mesure où nous sommes redevables d’un résultat de travail déterminé (« prestation d’entreprise »), les dispositions suivantes du présent paragraphe s’appliquent aux droits du client en cas de défaut.

2. en cas de défaut, nous avons le droit de procéder à la réparation. Nous sommes en droit de faire dépendre la réparation due du fait que le client a payé la rémunération due. Le client est toutefois en droit de retenir une partie de la rémunération proportionnelle au défaut.

3. nous ne sommes pas responsables des défauts dans la mesure où
(a) le client a apporté des modifications à l’ouvrage que nous avons réalisé,
(b) une mise à disposition du client était défectueuse, à moins que cette modification ou cette mise à disposition n’ait été sans influence sur l’apparition du défaut.

4. avant de faire valoir ses droits à la réparation, le client vérifiera avec le soin requis s’il existe un défaut de la prestation de service soumis à la réparation. Dans la mesure où un défaut prétendu ne relève pas de la réparation (défaut apparent), nous pouvons facturer au client les travaux effectués pour la vérification et l’élimination du défaut aux taux de rémunération en vigueur, plus les frais encourus, à moins que le client n’ait pas pu déceler le défaut apparent même en faisant preuve de la diligence requise.

5. si la réparation échoue, le client est autorisé à (i) de résilier le contrat et, dans le cas où la rémunération a déjà été versée, il ne peut réclamer que celle-ci, ou (ii) demander une réduction du prix. Toute autre prétention du client à des dommages et intérêts est totalement exclue.
6. le délai de prescription pour toutes les réclamations pour défaut du client est de deux ans. Le délai de prescription commence à courir à partir de la réception par le client.
7) Le paragraphe 6 ci-dessus s’applique par analogie à la prescription des autres droits du client à notre encontre, de quelque nature qu’ils soient, qui reposent sur un défaut de la prestation, à moins que l’application de la prescription légale ne conduise à une prescription plus courte dans un cas particulier. Le délai de prescription des autres droits visés à la première phrase commence à courir, par dérogation au paragraphe 6, à compter du début du délai de prescription légal.

13 Responsabilité

  1. Dans la mesure où les présentes CGV, y compris les dispositions suivantes, n’en disposent pas autrement, nous sommes responsables en cas de violation d’obligations contractuelles et extracontractuelles conformément aux dispositions légales applicables.
  2. Nous sommes responsables des dommages et intérêts – quel que soit le motif juridique – en cas de faute intentionnelle ou de négligence grave. En cas de négligence simple, nous ne sommes responsables que
    a) pour les dommages résultant d’une atteinte à la vie, à l’intégrité physique ou à la santé,
    b) pour les dommages résultant de la violation d’une obligation contractuelle essentielle (obligation dont l’exécution est la condition sine qua non de la bonne exécution du contrat et au respect de laquelle vous pouvez régulièrement vous fier et faire confiance) ; dans ce cas, notre responsabilité est toutefois limitée à la réparation des dommages prévisibles et typiques.
  3. Les dispositions découlant de l’al. 2 ne s’appliquent pas dans la mesure où nous avons dissimulé dolosivement un défaut ou pris en charge une garantie pour la qualité de la prestation. Il en va de même pour vos droits en vertu de la loi sur la responsabilité du fait des produits.
  4. Les limitations de responsabilité susmentionnées s’appliquent par analogie au remboursement des dépenses vaines dans le cadre de prestations d’entreprise (à l’exception des dépenses, notamment des frais de transport, de déplacement, de travail et de matériel dans le cadre d’une réparation).
  5. Nous ne sommes pas responsables de la perte de données dans la mesure où le dommage est dû au fait que le client a omis d’effectuer des sauvegardes de données et de s’assurer ainsi que les données perdues pouvaient être récupérées à un coût raisonnable.

14 Confidentialité

  1. Les dispositions découlant de l’al. 2 ne s’appliquent pas dans la mesure où nous avons dissimulé dolosivement un défaut ou pris en charge une garantie pour la qualité de la prestation. Il en va de même pour vos droits en vertu de la loi sur la responsabilité du fait des produits.
  2. Les limitations de responsabilité susmentionnées s’appliquent par analogie au remboursement des dépenses vaines dans le cadre de prestations d’entreprise (à l’exception des dépenses, notamment des frais de transport, de déplacement, de travail et de matériel dans le cadre d’une réparation).
  3. Nous ne sommes pas responsables de la perte de données dans la mesure où le dommage est dû au fait que le client a omis d’effectuer des sauvegardes de données et de s’assurer ainsi que les données perdues pouvaient être récupérées à un coût raisonnable.

15 Dispositions finales

  1. Seul le droit matériel suisse est applicable, à l’exclusion des dispositions de la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises (CVIM) et à l’exclusion des règles de conflit de lois.
  2. Le for exclusif pour toutes les revendications découlant de ou en rapport avec les présentes CGV ou le contrat entre le client et emplify Switzerland GmbH est le siège d’emplify Switzerland GmbH.
  3. Si certaines dispositions des présentes CGV sont ou deviennent caduques, la validité des autres dispositions n’en est pas affectée.

 

Situation au 05.04.2024